Compositeur Auto-Entrepreneur

Bonjour,

Ce post s’adresse particulièrement à des compositeurs français, qui ont le statut Auto-Entrepreneur!

Je suis en pleine démarche d’inscription à L’ursaff car je commence à avoir quelques contrats de compositions sur mesures, extérieures au monde de la stock music.

Ma première demande à été refusée car l’ursaff me demande de passer par le statut “artiste auteur” et donc d’être affilié à L’AGESSA,

Existe t-il un moyen de ne pas être affilié à cette dernière et de pouvoir avoir une activité 100% auto-entrepreneur?

Merci d’avance !

Hello,

Il me semble que la plupart des auteurs ont le statut d’artiste auteur plutôt que celui d’auto-entrepreneur. Pourquoi souhaites-tu ce statut générique plutôt que celui créé spécifiquement pour notre “métier”?

1 Like

Salut,

Je trouve que l’agessa est trop contraignante, particulièrement avec le système de précompte, leur système de seuil et la non liberté de diversifier son activité. (Il me semble)

Si je veux pouvoir faire facturer une prestation d’intervenant (lié à la composition à la MAO )auprès de jeunes dans un quartier par exemple ? (Entre autre)

Il y a un flou total sur ce qu’il est possible de faire ou non, et ils ont l’air assez stricte, alors que le statut d’auto entrepreneur te laisses plus de liberté, tu es plus taxé c’est un fait, mais ça ne me dérange pas.

Je suis entrain de me renseigner pour bien discerner les différences, c’est assez compliqué !

Okay j’ai trouvé pas mal d’information et demandé quelques conseils (c’est galère) Il semblerait que dans mon cas il me faudrait finalement 2 statuts.

Donc pour l’aspect musicale je me dois d’être à L’AGESSA et je pourrai facturer normalement mes services ce compositions. Et pour le reste il est possible de déclarer un statut à l’URSSAF plus général, comme “sound designer” ou “ingénieur du son” qui biensur laisses des possibilités un peu plus variés. Il suffirait alors de basculer entre les 2 statuts selon le type de factures et de prestation.

ET sinon un peu plus bancale et limite limite, ça serait d’avoir un statut auto-entrepreneur plus général donc “ingénieur du son par exemple” et de facturer la musique, sans le mentionner, plus comme “mixage”, mais c’est assez limite, ou c’est un peu exploité le truc quoi.

Après dans un premier temps, les revenus générés ne vont pas les intéressés, donc peu de chance d’avoir un contrôle etc

1 Like

Oui, je pense que c’est ça effectivement. Le statut auto-entrepreneur pour les prestas/service de formations, et le statut d’auteur pour les revenus de la musique elle même.

A noter aussi que l’AGESSA ne concerne que les revenus dépassant les 8 000 € annuel. En dessous pas de couverture… et pas de cotisations.

Disclaimer: je participe à ce thread, parce que le sujet m’intéresse, mais je n’ai aucune expertise dessus.

1 Like

Exactement, donc dans un premier temps à la rigueur,

L’histoire qui me dérange est celle des précompte. Je pense que dans 90% de mes cas futures, je ne vais pas travailler avec des entreprise de types “diffuseur” au sens premier du terme. (Télé / radio etc)
Mais bel et bien pour des petites PME qui veulent juste une comm simple par internet (comme des clients qui vont acheter sur AJ par exemple) !

Il y a le droit à une dispense de pré comte mais il faut passer en BNC etc, et j’ai pas encore tout compris.

Je te tiens au courant des démarches, j’ai encore rien lancé car je veux pas faire de conneries !

C’est pas toujours facile d’avoir le choix de décider de sa propre activité, beaucoup de contraintes, c’est probablement le prix à payé pour vouloir vivre de ce que l’on aime faire!

1 Like

(Je précise qu’il est totalement illégale de faire tarifer sa musique en tant qu’auto-entrepreneur … d’ou L’AGESSA qui est finalement une obligation …)

bonjour, oui ils veulent que toute la société soit en auto entrepreneur mais pas ceux qui le veulent lol :slight_smile:

1 Like

Aha bien dit… que des bâtons dans les roues :wink:

1 Like

LOL en général, d une manière ou d’une autre , y a des problèmes, ça serait trop simple sinon LOL les liberaux en général luttent contre la bureaucratie en le faisant en rajoutent!

1 Like

Tiens alors une aberration bien française ,

https://freelancer-app.fr/fiches-pratiques/mda-agessa/precompte-et-contribution-diffuseur

(La ligne contribution diffuseur est toujours obligatoire, c’est nimp)

Ou comment niquer ton business en 3 secondes avec des PME qui vont perdre tellement de temps et qui ne te contacteront plus jamais …